Comment valoriser ses compétences dans son CV ?

  • May 28, 2019

Alors que les recruteurs croulent sous les candidatures, vous voulez être sûr d’être retenu au premier tour de sélection des CV, et vous vous demandez comment maximiser votre impact par le biais d’une simple page A4. Il existe mille et une techniques pour réaliser un beau CV, les formats et les présentations changent régulièrement, notamment en fonction des secteurs au sein desquels on évolue.

Au-delà de l’exercice graphique, votre CV doit remplir sa mission de convaincre le recruteur que vous êtes LA personne dont il a besoin, qui apportera une valeur ajoutée au poste pour lequel il recrute. C’est toute la subtilité de cette épreuve de synthèse qui doit à la fois séduire et offrir une véritable cartographie de vos compétences.

Comment présenter au mieux vos compétences dans votre CV ? Comment valoriser vos compétences visuellement ? Sur quoi devez-vous mettre l’accent ? Quels mots, quels termes choisir ? Et en quelle quantité ?

Faire le point pour identifier les compétences à mettre en avant dans votre CV

Avant de réfléchir à la mise en page du CV, il est primordial d’effectuer une sélection des compétences que vous voulez mettre en avant dedans Il sera ensuite temps de passer en revue les techniques et bonnes pratiques pour être sûr de les mettre en valeur dans votre présentation !

Relisez vos expériences pour identifier vos compétences

La première étape de la préparation d’un CV, au-delà de l’historique des emplois occupés, est l’identification des compétences que vous avez en votre possession.

Vos compétences peuvent être issues de votre formation universitaire, de votre formation continue, mais aussi de votre pratique et de vos expériences. Identifiez-les en vous posant les questions suivantes :

  • Quelles compétences avez-vous ?
  • Quelles compétences utilisez-vous dans les missions récurrentes ou ponctuelles de votre poste actuel et/ou celles dont vous avez eu recours lors vos expériences précédentes ?
  • Quelles ont été vos réalisations passées, les projets que vous avez gérés de A à Z, dont vous êtes fier ? *
  • Quelles compétences avez-vous mobilisées pour mener à bien ces projets ?
  • Quels techniques et outils maîtrisez-vous ? Dans vos derniers postes, de quels logiciels et softs vous êtes-vous servi ?
  • Quelles formations avez-vous suivies, quelles certifications et quels brevets possédez-vous?

Soft skills vs hard skills : différenciez et organisez les compétences

Maintenant que vous avez dressé la liste quasi exhaustive de vos compétences, apprenez à les organiser. Soft skills, hard skills : quelles différences ? Comment les mettre en valeur dans un CV ?

On différencie de manière courante les hard skills des soft skills, c’est-à-dire les savoir-faire des “savoir-être”.

Les savoir-faire sont à mettre en avant de manière précise en fonction des besoins du poste que vous visez. Ils correspondent à l’ensemble des connaissances et techniques que vous maîtrisez et qui pourraient être recherchées par les recruteurs dans une fiche de poste. Par exemple, dans les métiers du droit, ce serait “connaissance du droit du travail”, “gestion réglementaire et contractuelle”, “gestion de contentieux”, etc.

Plus informelles, les soft skills, ou compétences humaines, sont aussi très appréciées des recruteurs qui attendent souvent de vous rencontrer pour les explorer. Cependant, elles peuvent transparaître en filigrane dans votre CV et votre lettre de motivation. Elles se voient notamment à travers vos réalisations ainsi que dans les activités que vous menez : il apparaît que vous êtes entreprenant, créatif, rigoureux, bon communicant, etc.

Focalisez-vous sur les compétences qui sont le plus en lien avec l’annonce

Quelles sont les principales compétences demandées dans l’offre que vous visez ? Quelles formulations reviennent le plus souvent dans les annonces qui vous plaisent ? Mieux vaut choisir les termes les plus adaptés à l’univers dans lequel vous postulez !

Regardez les offres qui vous plaisent et comparez vos compétences aux attentes des recruteurs : ce qu’il y a en commun, c’est ce qu’il faut mettre en avant !

Il a été prouvé à de nombreuses reprises qu’en parlant le langage des recruteurs vous maximiserez vos chances d’être retenu durant la sélection. En passant en revue les offres d’emploi que vous briguez, vous pouvez identifier les quatre ou cinq grandes compétences recherchées et quelques mots-clés adaptés au besoin des recruteurs. Employez les mêmes termes pour désigner vos compétences dans votre CV que ceux utilisés dans l’offre d’emploi ; cela renforcera l’idée que vous êtes la bonne personne pour répondre à leur besoin.

Par exemple, ce n’est pas pareil de parler de compétences en recrutement ou en talent acquisition, même si, à première vue, les deux désignations englobent une réalité commune : diffusion d’annonces, tri des candidatures, sélection, entretien de recrutement, etc. Si la diversité des dénominations désigne des réalités un peu différentes, c’est surtout la marque d’une vision spécifique du métier, d’un certain environnement de travail… Il est donc important de vous adapter à chaque fois aux attentes des recruteurs !

Et qu’en est-il des compétences que tout le monde voudrait voir dans un CV ?

Y a-t-il des compétences que tous les recruteurs recherchent chez un candidat ? Quelles sont les compétences qu’ils préfèrent ?

Bien sûr, il y a des compétences que tous les recruteurs aimeraient trouver chez le candidat idéal. Soyons réalistes, qui ne voudrait pas embaucher une personne fiable, loyale, adaptable, bonne communicante ?

Les compétences les plus recherchées par les recruteurs ont souvent trait à la capacité de travail, d’adaptation et à l’intelligence émotionnelle. Mais il n’est pas forcément nécessaire de les mettre en avant dans votre CV. Comme beaucoup de compétences humaines, elles se devinent à travers vos expériences, et transparaissent de votre CV et de votre candidature en général. D’où l’importance de soigner la forme !

Un CV bien structuré a plus de poids pour impressionner le recruteur que lorsque vous écrivez « Qualité : organisation ». De même, la curiosité peut se deviner à travers les hobbies, les engagements associatifs et les projets périphériques menés. La proactivité transparaît quant à elle à travers un certain dynamisme dans la lettre de motivation, mais aussi via l’engagement de la personne au sein de son dernier poste ou durant ses études.

Priorisez et hiérarchisez les informations pour les faire mieux ressortir

Quelles sont les compétences et les techniques que vous maîtrisez le mieux en lien avec le poste que vous visez ? Qu’est-ce qui vous différencie et vous avantage par rapport aux autres candidats pour ce poste ?

En fonction des attentes des recruteurs et des besoins du poste, il vous faut prioriser et hiérarchiser vos compétences pour mettre en avant celles qui sont plus importantes. Vous pouvez regrouper les compétences identifiées par grands types et trouver des dénominations génériques pour rester synthétique et percutant.

L’expertise sur laquelle mettre l’accent en priorité doit coller avec ce que cherche le recruteur. Puis, dans le détail de vos expériences, pourront apparaître vos compétences secondaires. Les compétences techniques transverses peuvent être placées dans une catégorie propre : maîtrise des langues, compétences informatiques, maîtrise de logiciels…

Et s’il y en a trop ? Faites le vide ! Débarrassez-vous des compétences qui ne sont pas en lien avec le poste et qui pourraient même parasiter vos vrais atouts en les occultant : vos projets de stages d’il y a mille ans, les missions périphériques de votre dernier boulot, etc.

Faire ressortir vos compétences, concrètement

Maintenant que vous avez identifié les compétences que vous voulez mentionner, comment les mettre en avant visuellement pour être sûr que le recruteur ne passe pas à côté ?

Ajoutez un titre pour synthétiser votre expertise

Un peu comme le lecteur distrait ne lit que les grands titres des articles, le recruteur, qui parcourt en diagonale des dizaines de CV, ne lit parfois que ce qui ressort en gros, en gras, en couleur… D’où l’importance d’avoir la bonne accroche !

Mettre un titre à votre CV, avec par exemple le poste que vous visez et un bref sous-titre résumant votre expertise, est un très bon moyen de faire ressortir vos compétences pour qu’elles soient visibles en un coup d’œil.

Vous avez 10 secondes pour convaincre… C’est un peu comme si un recruteur vous présentait en une phrase à l’opérationnel auquel il veut vous vendre : « Tu vois, Jérémy, c’est un profil financier qui possède cinq ans d’expertise en contrôle de gestion et direction financière dans des start-up internationales, il parle anglais et espagnol, pile ce qu’on cherche ! »

Identifiez deux ou trois compétences clés issues de votre expérience qui seront stratégiques pour le poste, qui vous feront sortir du lot et aideront l’entreprise à remplir ses objectifs, afin de montrer que vous correspondez au job !

Vous pouvez aussi indiquer votre nombre d’années d’expérience, le genre d’environnement de travail qui vous est familier (start-up, cabinet de conseil, grand groupe), ou mettre l’accent sur l’aspect international de votre profil ou la maîtrise particulière d’une langue… si cela est pertinent pour le poste que vous convoitez !

Quelques exemples de titres synthétiques et précis :

  • Directeur artistique, print et digital : webdesign, communication digitale et événementielle
  • Consultant en stratégie digitale : six années d’expérience internationale en stratégie de communication digitale : diagnostic et création de campagnes de communication, acquisition, fidélisation, génération de trafic.
  • Juriste en droit social, spécialisé dans les relations sociales, l’audit social et la gestion de contentieux

Comme en marketing digital, soignez les mots-clés

De nombreuses entreprises utilisent désormais des outils automatiques d’analyse de candidatures (ATS et autres CV Scanner). Ces outils interviennent parfois pour la présélection des CV ou le référencement des profils, en fonction de mots-clés décidés préalablement comme étant pertinents pour la recherche.

Que votre CV soit lu par un logiciel automatique ou par un recruteur, vos compétences doivent bien ressortir pour être captées dès la première lecture :

  • Choisissez les bons mots-clés, c’est-à-dire ceux que le recruteur a désignés comme importants et que le logiciel d’intelligence artificielle aura tendance à rechercher.
  • Restez précis : “gestion de projet” est bien trop vague, et tout le monde en fait un peu, mettez des choses qui vous différencient vraiment !
  • Faites attention aux images, aux pictos, aux encarts et aux espaces avant les titres qui peuvent freiner la détection des mots-clés par les robots de lecture.

Catégories spécifiques pour les compétences, système de curseur : bonnes ou mauvaises idées ?

Les catégories “compétences”, qui ont fait leur apparition depuis quelques années, sont de plus en plus présentes, notamment dans les modèles de CV en ligne. Est-ce une bonne idée de créer une catégorie à part entière pour y inscrire ses compétences ? Si oui, lesquelles ?

Cela peut être une bonne idée, surtout si les compétences sont techniques et transférables, comme la connaissance du langage de programmation, de langues étrangères, de logiciels spécifiques. En quelques secondes et sans avoir besoin de lire entre les lignes de vos expériences, le recruteur aura accès à un résumé de votre maîtrise technique, c’est comme jeter un coup d’œil dans votre boîte à outils !

Cependant, veillez à ne pas créer de catégories trop vagues comprenant des compétences fourre-tout qui ne disent rien de vous : “management de projet”, “communication”, etc. Mieux vaut vous en tenir à des données plus instructives : “Photoshop, Illustrator, InDesign”.

Le système de curseur pour montrer son niveau de maîtrise d’une technique connaît aussi de beaux jours en ce moment, notamment dans les métiers de l’IT où il est à la mode de décrire sa maîtrise d’un langage de programmation sur un curseur ou via un rating.

Pourquoi pas ! Ce système est cependant essentiellement adapté pour décrire des compétences dites “dures” : anglais, quatre étoiles sur cinq, Python, cinq sur cinq… c’est positif ! Mais personne ne voudrait embaucher quelqu’un qui décrit sa capacité de communication ou sa résistance au stress en la faisant suivre de deux étoiles sur cinq !

Et bien sûr, comme toujours, faites du sur-mesure !

Avant de conclure, gardez en tête qu’une candidature = un CV personnalisé !

Pensez à adapter les compétences mises en avant à chacune de vos candidatures, en changeant au moins le titre et les éléments principaux mis en avant dans votre CV et votre lettre de motivation. Cela peut vous paraître une perte de temps dans votre recherche d’emploi, mais ainsi vous maximiserez vraiment vos chances de sortir du lot… tout en montrant votre motivation par le temps que vous passez à peaufiner votre CV !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Cécile Pichon

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :