Hermès, la vraie marque de luxe à la française

  • July 21, 2016

Peu de marques de luxe sont autant ancrées dans la culture française qu'Hermès. De la sellerie à la haute maroquinerie, du travail de la soie au prêt-à-porter haut de gamme, passage en revue de ce qui fait l'excellence de ce fleuron du luxe à la française.

Famille et tradition : la dynastie Hermès

L'histoire Hermès est une histoire de famille. Celle de de Thierry Hermès, fondateur de la maison en 1837, à l'époque uniquement tournée vers la sellerie et les articles d'équitation. Un héritage centré autour des belles matières qui est prolongé par ses descendants. Tout d'abord Emile-Maurice Hermès, qui lance la maison dans la production de bagagerie de luxe, puis Jean-Louis Dumas, qui créé la division horlogerie et tourne la marque vers l'international, et enfin Axel Dumas, qui, même si le groupe de luxe LVMH détient des parts de la maison, s'attache à ce qu'Hermès poursuive sa tradition de management familial. La boutique originelle, sise rue du Faubourg Saint-Honoré depuis 1880, est le témoin de l'héritage de cette dynastie puissamment française, et un des hauts lieux du luxe parisien.

Matières nobles et objets intemporels : un luxe sur-mesure

Si la maison Hermès s'illustre dans de nombreux domaines – mode, joaillerie, horlogerie, maison, beauté – deux secteurs phares dessinent l'ADN de la maison : d'abord, le travail de la soie via les fameux « carrés Hermès » commercialisés depuis 1929. Fabriqués à Lyon, épicentre français de la manufacture de la soie, le carré de soie Hermès conjugue savoir-faire artisanal et matières ultra-luxueuses, le tout allié à des designs saisonniers réinventant le chic à la française – on pense au modèle Brides de Gala, classique conçu en 1957 et sans cesse réédité et réinterprété. Autre force de la maison Hermès, sa maroquinerie de luxe – et les icônes qui ont inspiré leurs plus belles pièces : le Kelly, créé en 1935 pour la princesse Grace de Monaco, ou encore le Birkin dessiné en 1984 en hommage à la chanteuse Jane Birkin, qui désespérait de ne pas trouver de sac assez grand pour contenir toutes ses affaires. Disponibles dans une variété de couleurs et de matières, ces deux modèles sont en constante liste d'attente...

Elégance et distinction : un prêt-à-porter haut de gamme

La nouvelle fait éclat en juillet 2014 : Christophe Lemaire, directeur artistique des collections mode chez Hermès, est remplacé par une rousse mystérieuse au nom encore inconnu, Nadège Vanhee-Cybulski. Marqué par les passages de Martin Margiela et Jean-Paul Gaultier, le prêt-à-porter Hermès, où l'épure est de mise, sera t-il justement prolongé par cette nouvelle arrivée ? Jusqu'ici, c'est un sans faute pour la nouvelle styliste, passée par Céline et Margiela : mélangeant pièces en cuir lisse et silhouettes doucement drapées, l'allure Hermès est résolument 2016, tout en rendant hommage à son héritage incomparable. La relève est assurée.

Elise

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :