Comment faire de vos professeurs les premiers alliés de votre réseau ?

  • September 9, 2019

On dit souvent que le réseau est le premier allié d’un étudiant en fin de parcours ou d’un candidat à la recherche d’un job. L’APEC confirme cet adage dans une étude publiée en 2018 et précise que 40% des cadres recrutés étaient déjà connus de la personne en charge du recrutement, ou alors recommandés par des membres de leur réseau au préalable.

Convenons-en : ce n’est pas si simple de se constituer un réseau professionnel. Pourtant, il existe une solution accessible à tous : puisez dans votre réseau de professeurs et d’intervenants extérieurs. Voyez-les comme votre premier cercle professionnel et faites en des alliés de choix.

Pourquoi faut-il entretenir une bonne relation avec vos profs ?

Quel que soit le métier auquel vous vous destinez et l’école dans laquelle vous avez étudié, les professeurs qui vous ont accompagné pendant deux, trois ou cinq ans, doivent être vos alliés. Pour optimiser vos chances d’en faire de réels partenaires, il faut bien distinguer les deux grandes catégories d’enseignants :

Les professeurs académiques

Ce sont probablement eux que vous avez le plus côtoyés au cours de votre scolarité. Ils sont bien implantés dans les réseaux universitaires et ont souvent gardé des contacts avec des anciens étudiants. Ces derniers peuvent leur faire part de leur recherche de tel ou tel profil pour un recrutement. N’ayez aucun doute : vos professeurs se feront un plaisir de pouvoir vous placer s’ils pensent que vous le méritez. Vous avez forcément déjà entendu parler des réseaux Alumni, n’est-ce pas ? Ne sous-estimez pas leur potentiel, ni le lien que vos professeurs peuvent avoir gardé avec les anciens. Il est donc très important d’entretenir une bonne relation avec eux et de leur faire part de votre projet professionnel en fonction de ses évolutions.

Les intervenants extérieurs

Pas de surprise; vous aurez évidemment compris que les intervenants extérieurs ont encore un pied dans le monde professionnel et qu’ils sont bien implantés dans leur secteur d’activité. Il est particulièrement important d’entretenir de bonnes relations avec ces enseignants. Ils peuvent avoir un besoin en recrutement ou avoir entendu parler d’un poste ouvert au sein de leur propre réseau. Si vos intervenants extérieurs sont au fait de votre projet professionnel et conscients de votre potentiel, ils n’hésiteront pas à vous positionner sur un poste, et ce dès la recherche de votre premier stage.

5 règles à respecter pour activer ce réseau

1 - Soigner son comportement

Pour être “dans les petits papiers” de vos professeurs, inutile de les coller à la fin de chaque cours, ils risquent de se lasser et de penser que vous êtes légèrement hypocrite. Vous devrez trouver le bon équilibre pour les intéresser et les solliciter, tout en restant à votre place. Commencez par faire vos preuves “sur le terrain”. Votre comportement en classe donnera une bonne indication à vos professeurs sur votre aptitude à travailler en entreprise. Faites votre maximum pour prouver votre implication, et même si vos notes ne sont pas exemplaires, prouvez que vous faites tout votre possible pour réussir. Vos professeurs seront très attentifs aux efforts fournis.

2 - Poser les bonnes questions

Avant de vous lancer dans une conversation hasardeuse avec un professeur, soyez au clair avec vous-même et avec votre projet. Écrivez-le et assurez-vous que tout soit limpide dans votre tête avant de le(s) solliciter. Évidemment, vous pourrez avoir des questions à poser, ça fait partie du jeu. Néanmoins, vous devez avoir une esquisse de votre plan professionnel pour solliciter un professeur académique ou un intervenant extérieur sur le bon sujet. Car vous ne questionnerez pas un intervenant extérieur ou un professeur académique pour les mêmes raisons.

Préférez le professeur académique sur des questions plus larges : vers quel type de structure se tourner ? Comment affiner son CV en fonction du secteur d’activité visé ? Quels ouvrages lire pour maximiser les chances d’être recruté dans son domaine de prédilection ? Bref, ne mettez pas les pieds dans le plat en demandant à un professeur académique s’il peut vous placer. Ce n’est pas de cette manière qu’on entretient son réseau, c’est en le sollicitant intelligemment et en le ré-activant régulièrement.

Avec les intervenants extérieurs, n’hésitez pas à être plus précis, plus directs. Nous vous conseillons de les solliciter après avoir échangé avec votre professeur académique. Il y a de grandes chances pour que ses conseils vous aient aidé à affiner votre projet. C’est une première étape nécessaire pour engager une discussion avec un intervenant extérieur.

3 - Rester en veille de manière permanente

Soyez attentifs aux évolutions du métier/marché qui vous intéresse et n’hésitez pas à faire de la veille pour rebondir sur un fait d’actualité en lien avec la matière enseignée par votre enseignant, il y sera forcément sensible. Vous pourrez lui parler de votre passion pour tel ou tel métier et de votre envie de rejoindre une entreprise bien précise. Aucun doute : il sera bien plus à l’affût si jamais il entend parler d’une opportunité qui peut correspondre à votre recherche.

4 - Faire preuve de bon sens

Surtout, veillez à ne pas devenir trop insistant. Faites preuve de bon sens et ne forcez surtout pas la main de vos interlocuteurs. Certains professeurs seront plus réceptifs que d’autres quant à vos interrogations, tâchez de les identifier. De manière générale, les intervenants extérieurs n’auront que très peu de temps à consacrer à la fin d’un cours, n’insistez pas car cela pourrait s’avérer contre-productif. Pensez à leur demander leur adresse e-mail et prenez le temps d’expliquer votre demande par écrit, ils apprécieront la démarche et auront plus de temps pour vous répondre.

5 - Savoir rendre la pareille

Même lorsque vos études seront terminées, il est encore possible que vous ayez besoin de solliciter ce réseau. Vous aurez certainement besoin de conseils sur un éventuel changement professionnel, ou pour décrocher un poste par exemple. Alors gardez à l’esprit que cette relation s’entretient sur le long terme et doit être à double sens : si un professeur se prend d’affection pour votre projet et vous aide dans votre recherche professionnelle, il serait de bon ton de lui rendre la pareille. Plusieurs moyens peuvent vous permettre de continuer d’entretenir de bonnes relations avec vos anciens professeurs : proposez vos services pour participer à des jurys, devenez vous-même intervenant dans votre ancienne école et partagez votre expérience auprès de la nouvelle génération par exemples. Ces petites actions vous permettront de conserver un lien fort avec vos anciens professeurs.

Vous l’aurez compris, pour faire de vos professeurs vos premiers alliés, pas de solution miracle : un peu de bon sens et de sérieux suffiront. Avant d’être totalement plongé dans le monde professionnel, ce premier cercle vous apportera son lot de conseils et de bonnes pratiques pour éviter de vous tromper. Ne sous-estimez pas l’importance de ces relations, faites votre maximum pour les entretenir et n’oubliez pas de rendre la pareille quand le moment se présentera.

Suivez Welcome to the Jungle sur Fabebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Valentin Cimino

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :