8 conseils pour un CV vidéo réussi

  • March 27, 2019

Encore peu répandu malgré tous les outils à disposition, le CV vidéo peut être une bonne façon de faire la différence parmi les autres candidats, de capter l’attention et de séduire un recruteur. À condition, cependant, de faire dans la qualité. Au risque sinon de perdre toute crédibilité. Dans quel cas faut-il y songer ? Comment faire un bon CV vidéo ? Quelles sont les bonnes pratiques, les pièges à éviter ? Comment construire un bon storyboard ? Autant de questions, avant de se lancer, auxquelles nous vous aidons à répondre avec l’aide de Samuel Valensi, directeur de la création chez Pitchy, spécialisé dans la réalisation de vidéos pour les entreprises.

1. Opter pour un CV vidéo

Le CV vidéo permet de démontrer des compétences techniques clés. Sur la forme, un CV réalisé en motion design, par exemple, donne clairement une illustration du savoir-faire et de la créativité du candidat.
Sur le fond, le CV vidéo permet également de valoriser certaines aptitudes ou postures. « Si vous êtes à l’aise et fluide dans votre discours et que votre attitude dégage une certaine ouverture ou un dynamisme, cela peut être un vrai plus pour les postes qui requièrent des prises de paroles en public ou des qualités de manager », souligne Samuel Valensi. Dans certains métiers de la communication, du marketing ou des ressources humaines, le CV vidéo peut clairement être un atout.

2. Dépoussiérer le CV traditionnel

Le CV vidéo est un complément. Il est risqué de s’en contenter. « La lecture d’un CV classique est ce qu’il y a de plus rapide à parcourir et les recruteurs sont souvent pressés », prévient le directeur de la création chez Pitchy. Gardez en tête la règle des 11 secondes : c’est le temps que consacre la majorité des recruteurs à la lecture de votre CV. Votre CV vidéo peut donc ne pas être regardé.
Par ailleurs, de plus en plus de grandes entreprises automatisent la sélection de CV et le CV vidéo n’est pas encore pris en compte par ce type d’intelligence artificielle. Vous risquez de passer entre les mailles du filet !

« La lecture d’un CV classique est ce qu’il y a de plus rapide à parcourir et les recruteurs sont souvent pressés »

3. Construire un bon storyboard

« La première question est de savoir à qui je m’adresse », souligne Samuel Valensi. Est-ce par exemple à une start-up qui me tutoie dans son offre de recrutement ? Ou à un cabinet qui privilégie une certaine sobriété ? Dans le premier cas, on gagnera à exprimer sa créativité, à adopter un style décalé. Dans le second cas, on privilégiera une présentation plus classique. Préparez votre discours avec des parties claires : votre parcours, vos qualités pour le poste visé, vos expériences et vos motivations. Soignez vos premières phrases et veillez à ce que l’on comprenne, dès les premières secondes, qui vous êtes et ce que vous recherchez (un stage, un CDI et dans quel secteur).
Attention à être raccord entre votre discours et votre attitude. Inutile, par exemple, de dire que vous êtes quelqu’un de dynamique ou d’enthousiaste ; montrez-le !
En conclusion de votre CV, n’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées. Vous pouvez également prévoir un lien vers un site qui présente vos réalisations, par exemple, ou vers votre profil LinkedIn.

4. Choisir le bon équipement

« Si vous possédez un smartphone récent, son image possède une qualité quasi professionnelle et donc suffisante pour tourner votre CV vidéo. Pour un résultat plus léché, vous pouvez ajouter un stabilisateur du type trépied, ainsi qu’un micro-cravate par exemple. Cela permet de capter le son de façon très qualitative sans pour autant être onéreux.», suggère Samuel Valensi.
Cela peut suffire pour une vidéo simple, constituée d’un seul plan. Vous aurez « juste » à répéter votre pitch, face caméra, jusqu’à ce que le résultat vous semble parfait.

Si vous souhaitez en revanche un CV vidéo plus élaboré, intégrant des illustrations, du sous-titrage…, il vous faudra passer par la case « montage ». Des logiciels, déjà intégrés à votre système d’exploitation, comme IMovie sur Mac ou Windows Movie Maker conviennent très bien si vous n’avez pas besoin de nombreux effets. Et si vous avez des compétences sur des logiciels plus poussés comme Final Cut ou Adobe Premiere Pro, c’est le moment de vous en servir !

5. Soigner la mise en scène

Idéalement, tenez-vous debout, en mouvement, les mains ouvertes, pour donner une image plus dynamique et agréable à l'employeur .
Pour le cadrage, vous pouvez vous positionner au centre de l’écran ou sinon sur un côté mais avec le regard et le buste orientés vers l’objectif. Évitez d’avoir un mur juste derrière vous. C’est peu flatteur. Privilégiez un environnement spacieux. Et optez pour une lumière naturelle autant que possible.

6. Être naturel

Demandez à un tiers (à un ami par exemple) de vous filmer. La présence d’une personne de confiance vous mettra à l’aise. Son regard extérieur vous guidera également. « Pendant le tournage, je conseille toujours de penser au jeu et pas à l’enjeu », confie Samuel Valensi. Amusez-vous à dire n’importe quoi sur quelques prises de façon à vous détendre.
Autre petit conseil lorsque vous parlez face caméra : « Pensez à fermer vos phrases et à faire des pauses entre chacune, précise Samuel Valensi. Cela vous facilitera le travail si vous avez besoin de faire des coupes au montage ».

« Pendant le tournage, je conseille toujours de penser au jeu et pas à l’enjeu »

7. Avoir le sens du timing

Entre une et deux minutes, pas plus. Sauf, bien sûr, si vous candidatez pour un poste de réalisateur… Aussi n’oubliez pas que les recruteurs ont très peu de temps pour étudier chaque profil, alors si vous vous lancez dans une vidéo de deux minutes, pourquoi pas, mais n’oubliez pas de dire l’essentiel dans les 15 première secondes ! Mentionnez votre nom, votre formation ou le poste que vous occupez actuellement, ainsi que le poste pour lequel vous postulez.

8. Soigner les détails

Vous êtes prêt à envoyer votre chef-d’oeuvre? Privilégiez le format mp4 qui est le plus répandu et un export en résolution HD ou 4K.

Si votre création est trop lourde et ne peut pas être envoyée par mail, vous pouvez aussi l’héberger sur une plateforme comme Viméo ou YouTube en adressant simplement le lien dans votre mail.

On récapitule ! Vous êtes un(e) créatif(ve), un(e) bon(ne) orateur(rice), à l’aise dans la prise de parole. Votre expression orale et votre posture sont des atouts. Vous pressentez que votre futur employeur sera sensible à une candidature originale. Vous disposez au minimum d’un smartphone équipé d’une caméra de bonne résolution et parler devant une caméra ne vous paralyse pas ? Le CV vidéo peut être top ! Vous avez tout à gagner à le tenter.
Vous êtes au contraire mal à l’aise devant l’objectif et cela nuit à votre discours ainsi qu’à votre image ? Abstenez-vous ! À quoi bon perdre de l’énergie pour faire un flop… La meilleure des options étant que votre CV, quelle que soit sa forme, reflète le meilleur du ou de la professionnel(le) que vous êtes.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Géraldine Baraud

Journaliste - consultante éditoriale @rubrik-communication.com

Envie de rejoindre Pitchy ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :