CFA, trois lettres anodines pour les non-initiés mais qui font trembler les candidats les plus téméraires. Véritable atout pour une carrière dans le monde financier, en particulier dans l'asset management, il ne laisse aucun doute sur vos capacités techniques et vous donne une visibilité internationale que très peu d’écoles peuvent offrir. Mais en quoi consiste concrètement le CFA, comment le préparer et surtout comment triompher ? 

L’examen du CFA (Chartered Financial Analyst) level I, qu'est ce que c'est ? 

Ce que vous devez savoir avant de vous inscrire à la session d’examen du CFA level I :

  • Deux dates sont proposées chaque année aux mois de juin et de décembre ;
  • L’examen se déroule en deux temps avec une session le matin de 9h à 12h et l’après-midi de 14h à 17h ;
  • Il n’existe pas de seuil minimum officiel pour valider le MPS (minimum passing score) car celui-ci varie en fonction de la difficulté des épreuves et du niveau de performance des candidats;
  • Historiquement, le MPS a toujours été en dessous de 70%, généralement il se situe entre 60 et 70%, le mieux est donc de viser un score minimum de 70% ;
  • Il est possible d’obtenir le CFA level I sans obtenir 50% dans tous les sujets, le candidat peut réussir si son score total est supérieur au MPS, même s’il obtient zéro dans certains sujets ;
  • Les résultats de l’examen seront annoncés entre 6 et 8 semaines après la date de l’examen ;
  • Le taux de réussite du CFA level I était de 43% en 2016.

La préparation à l’examen du CFA

Les candidats passent en moyenne plus de 300 heures à réviser et préparer le CFA. Ouf ! Soufflez, voici une série de recommandations afin de ne pas perdre une seule seconde de révision :

Préparations et révisions 

  • Il est conseillé de commencer la préparation au CFA six mois avant la date de l’examen
  • Il est préférable de garder un rythme de travail soutenu et régulier qui sera beaucoup plus efficace qu’un travail intense sur une courte période. 
  • Mettez en place un planning de travail hebdomadaire réaliste et surtout tenez vous y !
  • Appuyez-vous sur différents livres de préparation (Curriculum ou Schweser), tous intégralement en anglais. D’un côté, les CFA curriculum books très denses et extrêmement détaillés (quelques chapitres additionnels sont même non requis lors de l’examen) et de l'autre côté, les livres de préparation type Kaplan Schweser, censés être des résumés du Curriculum permettent de terminer plus rapidement la lecture mais tendent à passer à côté de 5 à 10% des chapitres peu importants, pouvant cependant être abordés lors de l’épreuve. Lisez tout particulièrement la partie Ethics des livres de préparation Curriculum, c’est une des parties les plus importantes du CFA level I. 
  • Exercez-vous par le biais de questions à la fin de chaque chapitre du Curriculum. Fixez-vous une base de 1500 questions, en moyenne 25 questions par section. Si vous n’obtenez pas 80% de bonnes réponses sur un sujet, continuez à vous exercer avec d’autres questions (un conseil, servez-vous des examens blancs des années précédentes).
  • Si vous n’avez jamais passé d’examens se déroulant sur toute une journée (6 heures d’épreuves !), il va falloir vous entraîner. Il n’est pas facile de rester concentrer sur une période aussi longue et les résultats des années précédentes démontrent que les candidats sont plus performants lors des épreuves se déroulant le matin (déconcentration et fatigue sont parmi les facteurs les plus courants d’échec de l’examen). Le meilleur entraînement est donc d'enchaîner deux examens blancs d’une durée respective de 3h.

Coefficients et sujets

  • Le sujet avec le coefficient le plus important (20% sur 240 questions au total) est le Financial Reporting and Analysis. Il est donc impératif de bien réussir cette partie. Lors de vos révisions, concentrez-vous sur la première moitié des 14 chapitres du Curriculum (Readings 1 à 7) qui comptabilisera 70% des questions de l’examen. Valider le CFA nécessitant 4 années à un poste dans le secteur financier, il est probable que vous abordiez déjà une partie de ces notions lors de votre travail quotidien. Cependant, attention au péché d’orgueil, les questions du CFA peuvent être très spécifiques, et seule une révision méthodique permet de correctement les assimiler.
  • Le coefficient le plus élevé derrière Financial Reporting and Analysis est Ethical and Professional Standards (15%). La plupart des questions se concentreront sur le thème Standards of Professional Conduct.
  • Le troisième coefficient le plus important est “Quantitative Methods” (12%). La majorité des questions concernent généralement les six premiers chapitres abordés dans le curriculum.
  • Les sujets Economics, Equity et Fixed Income ont le même coefficient et un nombre identique de questions (10%). 
  • Pour exceller aux questions “Economics”, soyez incollable sur les quatre premiers chapitres et ayez une bonne connaissance des cinq derniers. Le sujet Equity est l’un des plus simples à cartonner lors de l’examen. Très théorique, il comporte seulement six chapitres dont les concepts sont faciles à intégrer. Essayez d’obtenir 90% de bonnes réponses à cette partie. Enfin Fixed Income nécessite de nombreux exercices pour une bonne compréhension.
  • Corporate Finance et Portfolio Management ont également un coefficient et nombre de questions identique (7%). Dans la partie Corporate Finance, peu de questions abordent la corporate governance. En revanche, le chapitre working capital management est crucial. Concernant les questions relatives au portfolio management, vous devez surtout maîtriser l’aspect interprétation de courbes telles que CML, CAL, and SML.
  • Le sujet Derivatives (5%) comporte six chapitres. La grande majorité les questions concernent les chapitres 2 à 5.
  • Enfin la partie Alternative Investments a le coefficient le plus faible du CFA (4%). Il ne faut toutefois pas délaisser ce sujet, il ne comporte en effet qu’un seul chapitre, ce qui est relativement court pour 4% de coefficient. Une lecture du chapitre et une application vous permettront de répondre correctement à 8 ou 9 questions sur 10.

Conseils pratiques concernant le déroulement de l'examen

Quelques conseils pratiques pour faire face à toutes les éventualités le jour J sans stresser :

  • Il est conseillé de porter une montre lors de l’examen car les téléphones seront interdits dans la salle d’examen et il n’est pas certain qu’une horloge soit accrochée au mur.
  • Prévoyez d’arriver avec une heure d’avance et vérifiez l’adresse du centre d’examen avant de partir.
  • Soyez certain d’avoir apporté votre passeport (vérifiez la validité de celui-ci), votre convocation, votre calculatrice (et des piles), vos crayons (vérifiez qu’ils soient autorisés sur le site du CFA).
  • Ne vous fiez pas au temps de pause de 2 heures indiqué entres les épreuves, il faut compter 20 à 30 minutes pour que les examinateurs collectent les feuilles de réponses et il est préférable d’être de retour dans la salle 20 minutes avant le début de la seconde épreuve. 
  • Si vous souhaitez réviser lors de l’heure du déjeuner, amenez votre propre nourriture et privilégiez les aliments et boissons avec un fort apport énergétique.
  • Essayez de terminer 15 minutes avant la fin de l’épreuve afin de pouvoir relire toutes vos réponses. Il n’y a pas de points négatifs, répondez à toutes les questions !

Au vu de la charge de travail, le plus important reste finalement de s’assurer que le CFA est bien en adéquation avec son plan de carrière. Même s’il reste un plus indéniable dans le monde financier, il n’est l’accélérateur de carrière souhaité que dans certaines voies. On peut citer tout particulièrement les métiers qui touchent à l’asset management. Recueillir des feedbacks de personnes ayant eu le CFA et évoluant au poste que vous visez reste le meilleur moyen de bien comprendre ce que ça a pu apporter à leur carrière. 

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline.

Photos by WTTJ @Kerala Ventures 

Newsletter

Suis-nous !