"Mon client est une chaîne de lingerie française majeure qui a vu sa profitabilité baisser au cours des derniers mois."

Les cabinets de Conseil en Stratégie sont connus pour être extrêmement sélectifs. Pour espérer les intégrer, il faut nécessairement passer par le fameux Case Study : il s’agit d’un cas stratégique à résoudre directement devant l’interviewer sans aucune indication préalable sur l’entreprise ou le secteur d’activité. Lors de cette épreuve, le candidat devra analyser un cas d’entreprise de façon interactive. Le Case Study se doit d’être minutieusement préparé pour développer des automatismes et être prêt le jour J. Les conseils-clés pour réussir !

Pourquoi une telle épreuve ?

Le Case Study proposé en entretien est un moyen de tester les aptitudes du candidat à réfléchir et analyser une situation de manière méthodique, compte tenu de quelques éléments mis à disposition, mais aussi à faire preuve de polyvalence et d’adaptabilité face aux remarques du recruteur.

Cette épreuve représente une excellente mise en situation, car elle ressemble de très près à ce qu'un consultant en stratégie rencontrera en mission. Le recruteur se met dans la peau d'un client potentiel, et exprime ses difficultés face à une problématique. L'objectif pour le candidat est donc multiple : à la fois montrer qu'il est à l'écoute de son client, mais aussi faire preuve de sens analytique pour apporter des solutions. Enfin, il saura démontrer une certaine qualité de leadership, en prenant à son compte un problème donné. La finalité de cet exercice est de réponse à la question suivante : Pouvons-nous envoyer cette personne (vous) chez le client ?

1. Adopter une méthodologie irréprochable

Le recruteur est attentif à deux choses : 

  • à la méthode utilisée pour répondre au problème avec un nombre limité d’informations 
  • au processus de réflexion du candidat

On attendra donc une réponse structurée et personnalisée au problème posé. La meilleure méthode consiste à :

  1. énoncer les principaux points brièvement
  2. poser les hypothèses nécessaires à la poursuite de la réflexion
  3. interroger l’interviewer pour les valider 
  4. puis continuer la résolution du problème suivant ce modèle. 

Le candidat ne doit pas hésiter à montrer qu’il a plusieurs pistes de réflexion possibles avant de choisir celle qui mérite d’être conservée.

Plusieurs cas peuvent vous être proposés : l’introduction d’un nouveau produit ou d’un produit existant sur le marché, une chute de la profitabilité, une volonté de réduction des coûts, une volonté de croissance externe, etc. Il faut avoir fait le tour des cas possibles pour pouvoir les traiter sereinement, car chacun d’entre eux fera appelle à un schéma d’analyse différent.

2. Démontrer un sens de l’analyse structurée 

  • Ne vous précipitez pas, même si vous êtes sûr de vous et que vous avez traité un cas similaire. Après avoir pris connaissance du cas proposé, prenez quelque temps pour organiser vos idées
  • Ne vous perdez pas dans les détails. La meilleure stratégie est de développer certaines parties de votre analyse (celles qui sont les plus pertinentes en priorité) tout en gardant un œil sur votre montre pour vous laisser le temps de conclure
  • Ecrivez de manière lisible sur votre brouillon et encadrez vos résultats. Cela montre que votre pensée est structurée et vous vous y retrouverez mieux dans vos propres notes si vous devez reprendre votre raisonnement
  • Agrémentez vos idées de données chiffrées pour montrer vos capacités en calcul mental. Simplifiez les données numériques et écrivez les calculs sur votre brouillon quand vous en avez le temps : cela évitera les erreurs de calcul. Si vous le pouvez, rajoutez des illustrations graphiques pour vous aider

3. Savoir communiquer 

  • Faire des conclusions partielles vous aidera à prendre du recul et reprendre votre raisonnement si vous bloquez. Vous pourrez ainsi plus facilement suivre le fil directeur de votre réflexion. Relisez ces conclusions partielles avant de faire votre conclusion finale, vous pourrez résumer plus rapidement la situation et serez plus clair dans vos propos.
  • N’hésitez pas à poser des questions à l’interviewer afin d’obtenir plus d’informations sur l’entreprise ou sur le secteur dans lequel elle exerce. Cela vous permettra dans un premier temps d’engager la conversation avec votre interlocuteur et ainsi d’avancer dans votre réflexion.
  • Même si le recruteur essaie de vous faire plier, restez positif et ne vous démontez pas. Il vous posera sûrement des questions auxquelles vous n’aurez pas la réponse pour tester votre sang-froid. Restez patient et souriant malgré tout. Le métier de consultant en stratégie suppose de savoir maitriser le dialogue avec le client en gardant son calme. Cet entretien est donc également l’occasion de montrer vos talents relationnels, ne l’oubliez pas !
  • Enfin, il faut garder en tête que votre interlocuteur pourrait être votre prochain collègue. Il est donc indispensable de lui montrer votre potentiel de consultant mais aussi que vous ferez un bon collègue en faisant preuve de curiosité et créativité.

4. Être à l’écoute 

Avec la pression de l’entretien il se peut que vous alliez trop vite, et que vous ratiez les informations pertinentes données par votre interlocuteur. Cela peut vous mener à faire des erreurs de réflexion et par conséquent à choisir la mauvaise problématique. Il est important d’être attentif à tout ce que l’interviewer dit ou fait (les indices ne sont pas toujours verbaux), il est avant tout là pour vous aiguiller dans votre analyse.

Vous serez tentés de retranscrire des classiques, vus et revus lors de votre préparation. Prenez garde : certains recruteurs vont volontairement vous tester sur des cas qui semblent « classiques » mais qui en réalité comportent des variantes à ne pas laisser de côté. Il est impératif de faire preuve d’écoute, d’esprit critique et d’adaptabilité. Les bons candidats n’hésitent pas à innover dans leur analyse.


Si vous pensiez que le Case Study était une épreuve insurmontable, vous savez désormais que ce n’est pas le cas. Avec une excellente préparation, vous saurez comment aborder l’exercice. Gardez en tête qu’il s’agit avant tout d’une épreuve qui a pour but d’évaluer votre capacité de réflexion mais surtout votre capacité à communiquer vos idées de façon claire.


-----

AlumnEye est le leader français de la préparation aux candidatures et entretiens en Finance, Conseil en Stratégie et Masters Spécialisés.

-----

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Lecko

Les derniers articles

À lire ensuite

Arrow right white
Arrow left white

Newsletter

Suis-nous !